Les CM1 en visite au centre de tri Triglaz à Plouédern

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est photo-presse-1024x768.jpg.

Deuxième étape du parcours d’Education au Développement Durable : après la visite d’Océanopolis qui les a sensibilisés à la pollution marine par le plastique, les élèves de CM1 ont découvert ce qu’il advenait du contenu de leur poubelle jaune, et comment le tri pouvait être l’une des solutions pour lutter contre le plastique.

Les deux animatrices les ont guidés dans l’usine, de la zone de déchargement à la zone de stockage des « balles » en passant par les différentes machines : le trommel ou tambour, qui effectue un premier tri des déchets en fonction de leur taille ; le tri balistique, ou tapis roulant, qui permet de séparer les déchets plats (papiers et cartons) des déchets creux (plastiques et métaux) ; le tri magnétique, où de gros aimants attirent les métaux ; le tri optique, qui permet de séparer les plastiques transparents des plastiques opaques grâce à des rayons lumineux qui traversent ou non le déchet ; la presse à paquets qui compresse les déchets pour former les différentes balles ; sans oublier la cabine de tri manuelle, où des agents éliminent les dernières erreurs de tri.

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est 20191114_144924-1024x680.jpg.
L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est 20191114_150918-1024x661.jpg.
L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est 20191114_141644-1-1024x668.jpg.
L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est 20191114_145230-1-e1573903731574-768x1024.jpg.

Prochaine étape : les ateliers philosophiques d’Education au Développement Durable.

Les CM1 à Océanopolis

Les élèves de CM1 vont travailler toute l’année sur un projet d’Education au Développement Durable.

Première étape de ce parcours : vendredi 11 octobre, journée à Océanopolis, avec au menu :

Devant le Pavillon Bretagne

Le matin, un atelier intitulé « Un océan sans plastique », au cours duquel l’animatrice et les expériences réalisées leur ont permis de comprendre que le plastique, et surtout les micro et nano plastiques sont entrés dans la chaîne alimentaire et en perturbent tous les maillons.

L’après-midi, une visite guidée du Pavillon Bretagne pendant laquelle les élèves ont pu découvrir les animaux marins en usant de presque tous leurs sens : la vue bien sûr, avec les magnifiques aquariums de méduses, d’anémones ou de poissons, mais également le toucher, et même l’audition !

Les méduses
Les anémones

Prochaines étapes : la visite du centre de tri Triglaz de Plouédern et des ateliers philosophiques d’Education au Développement Durable.

Pique-nique géant à la plage

Pour fêter dignement la fin de l’année scolaire, l’école de Trézien au grand complet s’est rendue à la plage du Corsen pour pique-niquer et faire des châteaux de sable.

Il y avait là tous les élèves bien sûr, de la Petite Section au CM2, avec leurs enseignants, des parents accompagnateurs, mais également les autres adultes qui s’occupent des enfants tout au long de l’année : l’ATSEM : Cathy, l’AVS : Nathalie, le personnel de cantine : Noëlle, Dany, Sandrine et le chauffeur du car : Jean-Michel.

Le temps était magnifique et le concours de châteaux de sable a laissé libre cours à l’imagination des enfants qui ont réalisé des oeuvres éphémères variées et toutes plus magnifiques les unes que les autres !

La Nature, c’est chouette !

Les élèves de CM1 dans le jardin botanique

Les élèves de CM1 et CM2 ont participé vendredi 10 mai à l’opération « La Nature c’est chouette ! » organisée par la ville de Brest et les Conseillers Pédagogiques de l’Education Nationale au Vallon du Stang Alar.

Ils ont suivi deux ateliers guidés : « L’arbre et la forêt » animé par des gardes forestiers de l’Office National des Forêts et « Les oiseaux », animé par un ornithologue.

Ils ont également fait un jeu de piste et résolu les énigmes contenues dans le Grimoire des Elfes afin de décoder un message écrit en « alphabet elfique » : Sauvons les plantes, leurs ressources sont indispensables pour la nature et l’Homme !

Trézien et Arzmaël : un beau moment de partage

Jeudi 6 décembre 2018, la médiathèque a organisé une rencontre entre les élèves de la classe de CE1-CE2 de Josée Crenn (Trézien) et ceux de la classe de CE1 de Laurence Le Coeur (Arzmaël).

Les deux classes ont en effet un projet commun : une rencontre lecture et échange avec les résidents de la MFA de Ty Braz au trimestre prochain. Chaque classe ira présenter en lecture à voix haute des albums sélectionnés conjointement avec les bibliothécaires.

Jeudi, les enseignants et les bibliothécaires ont donc présenté le projet aux élèves. S’en sont suivi une lecture de contes de Noël, des échanges de cadeaux entre les deux classes et un goûter fait de clémentines et de chocolats.

Les élèves des deux classes sur les gradins de la médiathèque

L’école de la forêt

Après l’école de la mer et les activités nautiques, les petits bretons de l’école de Trézien, se sont initiés aux secrets des bois. Les élèves de CM1 et de CM2 ont en effet bénéficié de trois sorties dans les bois avec un animateur de l’Association Bretagne Vivante, le tout financé par la CCPI.

Lors de la première séance, les élèves ont travaillé sur les différentes parties de l’arbre en pratiquant le landart, ils ont compris pourquoi les arbres grandissaient en recherchant de la lumière par le mime et ils ont découvert les différentes espèces d’arbres en participant à une chasse aux trésors.

Comment représenter les différentes parties de l’arbre en pratiquant le landart
Comment mimer la croissance des arbres

Lors de la deuxième séance, les élèves se sont demandé : « Que deviennent les feuilles ? »  Ils ont fait une chasse au trésor pour récolter différents types de feuilles et se sont exercé au dessin d’observation.

Comment représenter les petites bêtes de la forêt

Enfin, lors de la troisième séance, les élèves ont découvert que les habitants de la forêt pouvaient laisser des traces plus ou moins visibles dans les bois.

Une mâchoire
Un terrier
Des traces de vers